De l’atonalité vers le sérialisme dodécaphonique chez Schoenberg

De l’atonalité “libre” vers la série dodécaphonique chez Schoenberg.

Vous trouverez ici une assez longue analyse de l’op 11 n°1, la valse de l’op 23 ainsi que les variations pour orchestre op 31.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please reload

Veuillez patienter...