Haydn et la polyrythmie

2 Commentaires on “Haydn et la polyrythmie

  1. Merveilleux, merci ! Haydn était un grand farceur dans son “laboratoire” d’Esterhaza… Et Mozart, dans la fameuse scène du Bal de Don Giovanni, saura s’en souvenir : superposition des métriques et peut-être des couches sociales ???

    1. Bonjour Anna-Marie,
      Merci pour ce commentaire. Effectivement, Haydn est un farceur. Comme dans le dernier quatuor de son quatuor op 33 n°2 ou il joue à faire applaudir au mauvais moment.
      Autant chez Mozart l’idée des couches sociales est évident, je ne suis pas certain que ce soit l’intention de Haydn.
      Jean-Marie

Répondre à Anne-Marie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please reload

Veuillez patienter...